Histoire

Les débuts - de 1915 à 1927

L'équipe fanion de 1918En fait, tout débutait déjà en 1914. Après l'invasion du Luxembourg par les troupes allemandes, les écoles avaient été fermées comme aussi l'arcierie de Dommeldange (un quartier voisin de Beggen).
Un emblème du club dans sa 'jeunesse'Comme passe-temps, les jeunes Beggenois commençaient à jouer au football sur des prés. Un entre eux avait alors l'idée de former un vrai club de football.
Sur un dimanche ("Märtesdaag") ils jouaient leur premier match contre le FC Gilsdorf et ils gagnaient 3-0. L'histoire de ce succès se répandait vite dans les banlieues au nord de la Capitale. Des joueurs du Daring Eich et du Sporting Dommeldange rejoignaient les Beggenois et la fondation officielle du club avait lieu le 1er juin 1915. Le premier nom du club fût "Etoile Sportive" et le premier président était Franz Deitz. Mais comme il y avait déjà un club portant ce nom au centre ville, on en devait trouver un autre. Le membre fondateur Nic Tockert proposait "Avenir" et le comité n'hésitait pas à accepter ce nom prometteur.
Les membres du club louaient assez vite un terrain près du "Dudenhof" et joignaient encore en 1915 la fédération luxembourgeoise de football (FLF). En 1917, le club louait un nouveau terrain à Beggen, près de la rivière Alzette et des hauts-fourneaux. Plus tard, ce terrain devenait le stade "Emile Metz-Tesch".
En 1918 le FC Avenir gagnait le championnat de 3ème division et montait en 2ème, où il restait jusque 1923. Mais faute de jeunes joueurs et à cause de problèmes financiers le club fût rélégué de nouveau en 3ème division.
Cette crise ne dûrait pas longtemps: la nouvelle promotion en 2ème division se fesait seulement après une saison. En 1926 le club montait même en "Promotion", le deuxième niveau national. Mais un an plus tard, après avoir perdu un match de barrage contre le CS Pétange, les Beggenois étaient rélégués de nouveau.

 

De 1927 à 1945

Par la suite, le FC Avenir Beggen jouait pendant 4 ans en 2ème division. Pendant cette période on mettait beaucoup d'investissements et d'énergie dans la reconstruction de l'équipe. Le résultat fût de nouveau la montée en "Promotion" en 1931. Mais après une seule saison on ne pouvait constater que la rélégation.
Le 10 juin 1933 était une étape importante dans l'histoire du club: le comité prenait la décision de fonder une équipe jeunes et introduisait aussi les entraînements obligatoires dans des salles. Après la saison 1933/34 l'équipe fanion était promue en 1ère division, à ce temps le 2ème niveau national où jouaient 8 équipes. Après la saison 1934/35 dans cette division ainsi que au niveau le plus haut, le nombre d'équipes fût élevé à 10, ce qui rendait possible au FC Avenir de rester en 1ère division, même en occupant seulement la dernière place au classement. En 1933 l'équipe des jeunes participait pour la première fois dans un championnat et achevait une 2ème place dans leur secteur derrière le Spora Luxembourg, qui avait un point de plus.
De 1935 à 1937 le terrain fût rénové complètement. Un dimanche, le 23 mai 1937 le nouveau stade "Emile Metz-Tesch" était inauguré lors des festivités du 20ème anniversaire du club. Ces festivités ont été reportés de 2 ans à cause du chantier de construction du stade. Le FC Avenir jouait ses matchs dans ce stade jusqu'en 1981 et y vivait pas mal de grands moments!
Le championnat de 1937/38 rendait au club le plus grand succès jusque-là: la promotion au plus haut niveau national, la "Division d'Honneur". L'équipe des jeunes gagnait au même temps le championnat du 4ème secteur. A côté de cela, les deux équipes du club avançaient jusqu'aux 1/4 de finales des coupes respectives. Malheureusement le club ne restait que pour une seule saison en Division d'Honneur. En 1938 une équipe jeune et inexpérimentée fût rélégué en 1ère division où ils se retrouvaient sur un 4ème rang dans la dernière saison d'avant-guerre. L'équipe des jeunes gagnait dans cette année encore une fois le championnat de leur secteur.
Après l'invasion des allemands le club avait été forcé de s'appeler "Sport Verein 1915 Beggen". Ce nom fût refusé et rechangé de suite après la libération. Pendant la guerre un championnat régulier ne pouvait être organisé. Il dûrait jusque 1945, jusqu'un nouveau championnat pouvait être lancé.

 

L'après-guerre: de 1945 à 1959

L'équipe jeunes gagnait le championnat de leur secteur dans les années 1946, 1951 et 1954. En 1957 ils se qualifiaient pour les demi de finalesen "Coupe Prince Jean" et gagnaient la promotion en 2ème division. L'équipe réserve gagnait en 1949 leur championnat de secteur et montaient en "Promotion". La saison 1957/58 n'étaient pas à la merveille pour l'équipe fanion: à la fin de saison elle était réléguée en 2ème division.

 

De 1959 à 1967

L'année 1959 était au début d'une période avec beaucoup de succès. Entre 1958 et 1964 l'entraîneur principal Jim Kremer établissait la base pour tours les succès à venir dans l'histoire du FC Avenir.
La victoire en championnat de 2ème division était suivi de celle en 1ère division en 1960 et en 1962 même celle en Promotion d'Honneur. Enfin le FC Avenir Beggen était de nouveau dans la classe la plus haute! Après la rélégation en 1964 le club ne restait qu'une seule saison en Promotion. Et de 1965 à 2006 le FC Avenir Beggen jouait sans interruption en Division Nationale. En 1960 et 1963 l'équipe se qualifiait pour les quarts de finales de la Coupe de Luxembourg. L'équipe des jeunes gagnait en 1959 le championnat en 2ème division et fût montée en 1ère.
En 1960 les juniors remportaient pour la première fois dans l'histoire du club la Coupe "Prince Jean", après avoir battu l'US Dudelange 2-0. En 1965 ils étaient capable de répéter ce succès avec le même score - l'adversaire était cette fois-ci le SC Tétange. En 1959/60 le FC Avenir jouait pour la première fois toute une saison avec une équipe scolaire. En 1961, 1963, 1964 et 1965 ils gagnaient le championnat de leur secteur et en 1964 ils remportaient le challenge "Gustave Jacquemaart".
Entre 1960 et 1962 la construction d'une tribune couverte, de gradins et d'un système d'éclairage se fesait dans le stade "Emile Metz-Tesch". En 1965 le club fêtait en plus son 50ème anniversaire. Dans la saison 1965/66 l'équipe fanion se plaçait sur un 6ème rang en Division Nationale. L'équipe des jeunes remportait le doublé: champion et vainqueur de la coupe! Marc Boreux fût engagé en 1966 comme nouvel entraîneur principal et l'équipe première terminait le championnat à la 8ème place. Les réserves remportaient le championnat en 2ème division.

 

De 1967 à 1975:

Pour la première fois Champion de Luxembourg!

Après avoir achevé une 7ème place en championnat 1967/68, le FC Avenir gagnait en 1969 pour la première fois le championnat de Luxembourg. C'était une victoire inoubliable à la Jeunesse Esch (3-1) devant plus que 6000 spectateurs, qui permettait à remporter le titre à Beggen. Par cette victoire historique, le FC Avenir se qualifiait pour la Coupe d'Europe des clubs champions, où ils affrontaient le grand AC Milan (0-5 à Milan, 0-3 à Luxembourg). A part de ce succès ils avançaient aussi jusqu'en demi de finales en Coupe.

Les champions beggenois de la saison 1968/69:
Champion 68/69
Arrière: Schmit, Wohlfart, Heger, Wagener, Giardin, Moes
Devant: Kremer, Bamberg, Schmit, Philipp, Krecké

Un an plus tard, le club se positionnait seulement sur la 7ème place, encore un an après sur la 4ème. En 1972 l'équipe réserve gagnait le championnat pendant que l'équipe fanion prenait le 5ème rang en division nationale. Après cette saison, Marc Boreux quittait le club après 6 ans de bons et loyaux services. Il était succédé par Henri Cirelli. En 1973, les juniors gagnaient de nouveau la "Coupe du Prince" et ils étaient deuxième en fin de championnat. La première équipe était 8ème, tandis que les réserves devaient être réléguées.
Au début des années 70 certaines équipes de jeunes du FC Avenir participaient à des tournois internationaux à l'étranger, surtout au sud de la France. C'étaient des tournois sur un haut niveau sportif et rendaient une bonne réputation au club. Du 17 au 23 août 1973 le FC Avenir organisait aussi un tel tournoi. Les participants venaient du Maroc, de la Corse, Nice, Cannes et Audun-le-Tiche.
Dans la saison 1973/74 l'équipe fanion se qualifiait pour la première fois dans l'histoire pour la finale de la Coupe. Malheureusement on perdait 1-4 contre la Jeunesse Esch. Malgré cette défaite, Beggen se qualifiait pour la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes, parce que la Jeunesse réalisait le doublé. L'adversaire du premier tour aurait dû être Paralymni Famagusta (Chypre). Mais à cause de la situatioun politique difficile sur la Chypre à ce temps, cette équipe décidait de ne pas participer à des compétitions internationales. Par ce fait, le FC Avenir avançait automatiquement au 2ème tour où ils affrontaient l'Étoile Rouge de Belgrade (1-6 à Luxembourg-Ville, 1-5 à Belgrade). Un autre atout dans cette année était le 2ème succès en championnat par les juniors.
En 1974/75 le FC Avenir se qualifiait par sa 2ème place en championnat pour la Coupe de l'UEFA.

 

De 1975 à 1985:

Une période de grands succès

Le 1er septembre 1975 le FC Avenir Beggen jouait un match amical contre l'équipe pro du FC Metz (0-4 pour les visiteurs). Un autre grand moment dans l'annle du 60ème anniversaire du club était la première participation en Coupe de l'UEFA, où Beggen jouait contre le FC Porto (0-7 à Porto, 0-3 à Luxembourg). Le championnat de cette saison était quand-même très dûr. On ne savait que très tard que le club allait rester en Division Nationale. Dans la saison suivante (1976/77) Josy Kirchen était engagé comme nouvel entraîneur, mais pour de diverses raisons il avait vite été remplacé par Georges Krecké. L'équipe fanion termait ladite saison sur le 5ème rang et les réserves avaient gagné leur championnat en 4ème division et montaient en 3ème. La saison d'après était marqué d'une nouvelle bataille contre la rélégation et à la fin le FC Avenir n'avait qu'un seul point d'avance sur les rélégués Spora Luxembourg et Stade Dudelange. L'événement le plus important en 1977/78 était l'assemblée générale extraordinaire où le "fameux" comité autour du président Théo Mersch fût élu, un comité qui n'avait pas changé beaucoup jusqu'en 2001.
En 1978/79 la première équipe atteignait une 4ème position en classement et les juniors remportaient leur 2ème titre de champion. Pour la saison d'après, l'Autrichien Willy Macho reprenait l'équipe comme entraîneur et Michel Clement devenait son assistant. Suite à de nombraux changements dans l'équipe, le progrès souhaité ne pouvait être réalisé - le FC Avenir était seulement 8ème à la fin. Il ne faut pas oublier que le club de supporters "Allez Avenir" fêtait son 20ème anniversaire avec un tournoi dont les participants s'appelaient Red Boys Differdange, Olympique Eischen, Etzella Ettelbrück et bien entendu le FC Avenir Beggen. En 1980/81 Jean Bettinger reprenait le poste de l'entraîneur. Sous sa tutelle, l'équipe avançait bien et achevait une 5ème place. Par contre, les juniors étaient rélégués dans cette saison.
La saison 1981/82 était une grande pour 2 raisons: le 1er août 1981 le maire de Luxembourg, M.Camille Polfer, inaugurait le nouveau stade de la rue Henri Dunant. Les équipes pro de Borussia Mönchengladbach (All.) et FC Metz (Fra.) jouaient en match gala. Plus que 3000 spectateurs y participaient et suivaient une victoire de 3-1 pour Mönchengladbach. Le tournoi officiel d'inauguration avait lieu: le FC Avenir gagnait la finale avec 4-1 contre le Progrès Niedercorn. A la fin de la saison une autre victoire s'était concrétisée: le FC Avenir Beggen remportait pour la 2ème fois le championnat de Luxembourg avec 4 points d'avance sur le Progrès Niedercorn et 7 sur le champion record actuel Jeunesse Esch.
Les matchs les plus importants au début de la saison 1983/83 étaient les recontres internationales en Coupe d'Europe contre Rapid Vienne (0-5 à Beggen, 0-8 à Vienne). Ces résultats mettaient le club en état de choc. Mais l'équipe se ratrappait en Coupe de Luxembourg, qu'elle gagnait pour la première fois dans son histoire. Ce succès fut fêté en bonne et due forme et c'était bien sûr plus important que la 2ème place en championnat. Mais cette prestation n'était pas assez: après la saison 1983/84 Paul Philipp devenait joueur-entraîneur à Beggen. Un autre renfort important était l'engagement du jeunes international luxembourgeois Jean-Paul Girres, qui arrivait de l'Union Luxembourg. A la fin de la saison l'Avenir Beggen dominait tout le football luxembourgeois: en gagnant le championnat ainsi que la coupe ils s'inscrivaient dans la liste de seulement 7 clubs ayant jamais réalisé le doublé. En plus, Armin Krings était le meilleur buteur avec 26 buts inscrits.
La saison 1984/85 s'annonçait bien sûr plus difficile à cause de la pression qui poussait sur les épaules de l'équipe après ces belles victoires. L'équipe finissait 'seulement' en 3ème place et se qualifiait pour la Coupe de l'UEFA. Armin Krings était de nouveau meilleur buteur et Paul Philipp échangeait son poste d'entraîneur de Beggen avec celui de l'équipe nationale luxembourgeoise.

 

De 1985 à 1990

Pour le début de la saison 1985/86 Michel Clement succédait Paul Philipp. Son nouvel adjoint était l'hongrois Lajos Subits qui occupait aussi le poste du directeur sportif. L'équipe fût renforcée par les internationaux luxembourgeois Théo Malget et Hubert Meunier ainsi que le jeune allemand Thomas Wolf. Tous les espoirs mis dans cette équipe avaient été confirmés par le 4ème titre de champion. Et encore, Armin Krings marquait le plus de buts (25). Seulement les réserves jouaient une mauvaise saison, suivi de la rélégation.
Pour la saison 1986/87 2 nouveaux recrues arrivaient à Beggen: Martin Jank et Fred Schreiner. En fin août 1986 un tournoi international se déroulait au stade de la rue Henri Dunant: a côté des hôtes de Beggen il y avait les équipes de Borussia Mönchengladbach, 1.FC Cologne et le SC Birkenfeld (toutes d'Allemagne). A la fin de la saison l'Avenir Beggen occupait la 2ème place. En finale de la Coupe, le "vrai" succès avait lieu: en battant le Spora Luxembourg par 6-0, le FC Avenir remportait encore une fois ce titre. Et, on tente de dire déjà comme d'habitude, Armin Krings était le meilleur buteur avec 24 buts inscrits. A part de cela, les réserves gagnaient de nouveau la promotion.
Avant la saison 1987/88 le mode de jeu du championnat fût changl: après le déroulement du championnat régulier, on jourait un play-off. On comptait 3 nouvelles recrues pour cette saison: Alex Wilhelm, David Wynn et Jean Mond. Au cours de la saison, Michel Clement démissionnait pour des raisons personnelles de son poste d'entraîneur principal. Son successeur devenait Jean-Marie Nürenberg. Beggen terminait le championnat sur un 2ème rang et ils perdaient la finale de la Coupe (0-1 contre la Jeunesse d'Esch). Comme la Jeunesse remportait le doublé, Beggen se qualifiait quand-même pour la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. Les réserves étaient réléguées de nouveau.
En 1988/89 l'ancien entraîneur de Luxembourg, Louis Pilot, était engagé comme nouvel entraîneur. Il pouvait se servir de 7 nouveaux joueurs, qui ne peuvent être nommés tous ici pour des raisons de place. Les plus importantes parties étaient celles en Coupe d'Europe contre le FC Malines (Bel., 0-5 à Malines, 1-3 à Luxembourg). Après le championnat Beggen occupait le 4ème rang dans les Play-Offs. Malheureusement on perdait aussi la finale de la Coupe de Luxembourg (0-2) contre l'Union Luxembourg au stade de l'Aris Bonnevoie à cause des travaux de rénovation au stade national à la route d'Arlon. C'était la première fois depuis 1982 que le club ne se qualifiait pas pour une coupe d'Europe.
Pour la saison 1989/90 Hubert Meunier et Gilbert Dresch quittaient le club (le dernier nommé portait pendant presque 15 ans le maillot de Beggen). Ils avaient été remplacés par les français Daniel Ferrassini et Mustapha Malek ainsi que par l'international luxembourgeois Carlo Weis. Presqu'à la fin de la saison, on pensait Beggen réaliser de nouveau le doublé. Mais le 75ème anniversaire était éclipsé par des crises internes dans le club, qui était à la fin de compte à l'origine de la démission de Louis Pilot. Celui-ci fût vite remplacé par Albert Adams, mais ces problèmes avaient nuis à la confiance de l'équipe et le match décisif à Beggen contre l'Union Luxembourg était perdu 0-1 devant 3000 spectateurs déçus. Une semaine plus tard Beggen perdait aussi les demi de finales de la coupe à Hesperange (2-4). Le seul point positfif à retenir de cette saison était la qualification pour la Coupe de l'UEFA.

 

Les grandes mais aussi tristes années 90

Le tirage au sort pour la qualification pour la Coupe de l'UEFA mettait Beggen à l'opposition de l'Inter Bratislava. La saison débutait excellent par une victoire 2-1 contre les slovaques. Ce match remporté fût un genre de "coupe de foudre" avec l'Europe. Même que le match retour à Bratislava avait été perdu par 0-5 et l'équipe n'étant pas capable de se qualifier après la saison pour une compétition internationale, suite aux problèmes persistants d'un an plus tôt, les Beggenois étaient capable dans les années à suivre d'écrire une partie de l'histoire luxembourgeoise de football. En 1992 Beggen se qualifiait, par une superbe victoire par 6-0 contre le Spora en finale de le Coupe de Luxembourg, pour la Coupe des Coupes (qui n'existe plus aujourd'hui). Dans le tirage, Beggen tombait sur B36 Thorshavn des îles Féroés - un adversaire sur le même niveau que le FC Avenir. Avec un 2-1 en résultats additionnés Beggen avançait dans le prochain tour où ils affrontaient le Spartak de Moscou. Dans le match aller à Moscou, Beggen remportait un 0-0 sensationel. Malheureusement, le match retour fût perdu par 1-5.
Après la saison 1992/93 le club achevait le 2ème doublé de son histoire: le chamionnat et une victoire contre le F91 Dudelange en finale de la Coupe de Luxembourg. De retour sur le plan international, Beggen perdait 2 fois contre Rosenborg Trondheim (0-1 à Beggen, 0-2 à Trondheim). Ceci n'empêchait quand-même pas l'équipe a répéter leur super succès de la saison d'avant: ils gagnaient de nouveau le championnat et la coupe! Et c'était de nouveau le F91 Dudelanfe qui avait été battu en finale. Mais en qualification pour la Coupe d'Europe Beggen n'avait aucune chance contre le Galatasaray Istanbul (1-5 à Luxembourg, 0-4 à Istanbul). En 1994/95 Beggen ne pouvait plus gagner des titres et se qualifiait "seulement" pour la Coupe de l'UEFA.
Mais ici, le FC Avenir avait de nouveau quelques moments de gloire! Après un 0-0 à Oerebro en Suède, Beggen menait après 30 minutes 1-0 dans le match retour à domicile et le publique était au feu, il y avait une ambiance qui n'était jamais vue avant à Beggen. Mais un carton rouge de Krahen entraînait l'égalisation du score par Oerebro et tout le monde pensait d'avoir été éliminé. Mais quelques jours plus tard, le tribunal de l'UEFA décidait que Beggen gagnait le match par forfait - les Suédois avaient alligné un quatrième joueur étranger et comme ça Beggen pouvait passer dans le prochain tour où ils devaient jouer contre le RC Lens. Beggen fût éliminé par 2 défaites claires et nettes (0-6 à Lenes, 0-7 à Beggen).
Les années à suivre étaient une grande déception. Au fond du succès manquants étaient des problèmes internes dans le club, entre les joueur, entraîneurs etc. Seulement en 1998 Beggen se qualifiait pour la finale de la Coupe de Luxembourg, mais y perdait 0-2 contre le CS Grevenmacher. En 2000, Beggen se qualifiait de nouveau pour les Play-Offs titre, mais ils perdaient 4 des 6 matchs d'une façon honteuse, ce qui reportait une nouvelle qualification internationale à une date ultérieure.

 

De 2000 jusqu'aujourd'hui

Le nouveau millénaire n'a pas emporté beaucoup de plaisir au FC Avenir Beggen - à une seule exception, de laquelle on va parler de suite. Pendant toutes les saison jusque 2004 inclus, le club ne pouvait pas se qualifier pour le play-off titre. Certaines fois, on devait même se battre jusqu'à la toute dernière journée pour éviter la rélégation. Le seul point positif était alors une grande sensation: en finale de la Coupe en 2002, Beggen gagnait 1-0 contre le F91 Dudelange pour inscrire sa 7ème victoire dans cette compétition. Au contraire de toutes les prévisions, Beggen la remportait dans la toute dernière minute, avec le tout dernier corner et la toute dernière frappe passait le gardien dudelangeois pour atterrir dans le filet! Pour une dernière fois jusqu'aujourd'hui, le FC Avenir revenait sur la scène internationale et y avaient assez de chance dans le tirage au sort: Beggen jouait contre Ipswich Town d'Angleterre. C'était la première fois que le FC Avenir jouait contre une équipe britannique en compétition internationale. Mais comme tout le monde l'attendait, le club fût éliminé (0-1 à Luxembourg, 1-8 à Ipswich). Les recettes et primes avaient malheureusement été vite dépensées par un autre comité d'après-Mersch, un comité qui n'était jamais capable de sortir le club de ses dettes. Entretemps la situation s'est enfin améliorée et le club et ses alentours peuvent se concentrer de nouveau sur les aspects sportifs. Une nouvelle commission des jeunes a aussi été établie.



Tous les présidents depuis 1915

 

  • 1915-1916 Deitz Francois
  • 1916-1917 Knood Emile
  • 1918-1920 Nickels Jean
  • 1921-1931 Morheng Jean
  • 1931-1933 Moitzheim Nicolas
  • 1934-1940 Schmit Nicolas
  • 1945-1946 Bichel Jean (interim)
  • 1946-1960 Schmit Nicolas
  • 1960-1961 Schmit Michel (interim)
  • 1961-1964 Schmit Michel
  • 1964-1965 Wies Pierre (interim)
  • 1965-1973 Hamilius Jean
  • 1973-1978 Diederich Gaston
  • 1978-2001 Mersch Théo
  • 2001 Rob Pascal
  • 2002 (kee President)
  • 2003 Gredt Bob
  • säit 2004 Hansen Jean

Tous les entraîneurs de l'équipe fanion de 1945 jusqu' aujourd'hui

 

  • Dubois Louis
  • Echternach Marcel
  • Majerus Georges
  • Echternach Marcel
  • Hilger Victor
  • Jungers Camille
  • Junck Willy
  • Berwick Joseph
  • Kremer Jim
  • Brech Walter
  • Boreux Marc
  • Cirelli Heini
  • Kirchens Josy
  • Krecke Georges
  • Philippe Jos
  • Macho Willy
  • Bettinger Jean
  • Adams Albert
  • Philippe Paul
  • Clement Michel
  • Nurenberg Jean-Marie
  • Pilot Louis
  • Adams Albert
  • Clement Michel
  • Pérignon Jacky
  • Scholten Théo
  • Delangre Etienne
  • Clement Michel
  • Weis Carlo
  • Monacelli Vinicio
  • Reiter Benny
  • Fiedler Jean
  • Pérignon Jacky
  • Clement Michel
  • Alijaj Florim
  • Gutierrez Fernando
  • Peixoto Manuel
  • Steffen Jos
  • Bucari Jerry
  • Wilhelm Lex
  • Rosal Pedro

 

Partenaires

  fortuna2luna-logologo rollinger4ever2